La Gestapo, acronyme tiré de l’allemand Geheime Staatspolizei signifiant « Police secrète d'État », était la police politique du Troisième Reich. Fondée en Prusse par Hermann Göring, son pouvoir s'étendit ensuite, sous l'impulsion d'Heinrich Himmler, à l'ensemble du Reich, puis aux territoires envahis par l'Allemagne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Intégrée au Reichssicherheitshauptamt de Reinhard Heydrich, elle fut dirigée par Heinrich Müller de 1934 à 1945. Chargée de lutter contre les opposants internes ou externes, réels ou supposés, puis contre les adversaires du régime nazi ou les résistants dans les pays occupés, elle fut synonyme de terreur et d'arbitraire en Allemagne, puis dans une grande partie de l'Europe. Elle joua un rôle essentiel dans l'extermination des Juifs d'Europe, notamment via son Amt B4, dirigé par Adolf Eichmann.

Active jusqu'aux derniers jours du régime nazi, elle fut condamnée en tant qu'organisation criminelle lors du procès de Nuremberg.

L'appareil secret de la terreur. L'inventaire complet des horreurs, crimes et exactions commis par la Gestapo ne sera jamais réellement connu. Bien que la Gestapo ait gagné sa sinistre réputation sous Himmler, elle était une création d'Hermann Goering. Cette police d'état secrète fut une arme redoutablement efficace dans les mains du pouvoir nazi. C'est elle qui exécuta le monstrueux programme de la solution finale au"problème juif" , des rafles à l'organisation des camps d'extermination. Systématiquement la Gestapo pratiquait la torture selon des méthodes identiques dans tous les pays tombés sous le joug hitlérien.

Ce documentaire a le mérite, grâce à des images d'archives exceptionnelles, de faire comprendre comment est née et comment a fonctionné, jusqu'au suicide d'Hitler et d'Himmler, cette administration de la terreur qui marqua à jamais l'histoire de la 2nd Guerre Mondiale.