Les derniers sujets des examens camerounais

Rien de tel que les derniers sujets (anciennes épreuves) pour peaufiner ses révisions. CollectionBrain a rassemblé pour vous tous les sujets et les corrigés des examens des années précédentes. A télécharger gratuitement, en toute simplicité et sans modération !

Pour s’y retrouver, c’est simple : ces sujets sont classées par série, par matière et par année. Vous pouvez les consulter et les télécharger autant de fois que vous le souhaitez. Faites-en de vrais alliés dans vos révisions afin de vous entraîner aux épreuves des examens en conditions réelles ! Ne reste plus qu’à se mettre au travail...

  • CEP
  • BEPC
  • PROBATOIRE A
  • PROBATOIRE C
  • PROBATOIRE D
  • BACCALAUREAT A
  • BACCALAUREAT C
  • BACCALAUREAT D

1) Les sectes dans nos universités et grandes écoles

Dans nos sociétés matérialistes, les sectes font à la fois peur et en­vie.

Peur: Parce qu’elles touchent à l’irrationnel, s’entourent de mys­tères, d’occultisme, de pratiques et de rites étranges qui conduisent à la manipulation mentale, à la dépendance totale de l’adepte à un guru pou­vant aller jusqu’à l’escroquerie financière ou son suicide collectif.

Envie : Parce qu’elles promettent une spiritualité qu’on ne retrouve plus dans les Eglises traditionnelles catholiques ou protestantes lesquelles ont perdu la dynamique et la compréhension de leurs aspirations.

Face à la profusion des sectes, tout le monde est devenu méfiant, mais personne ne sait vraiment quels critères appliquer pour discerner le danger et s’en protéger.

Vous devez savoir si le groupe ou l’église auquel vous appartenez est en fait une secte ! Ce dossier vous donne des indices qui vous permet­tront de le découvrir et d’agir en conséquence. Si vos réponses aux ques­tions ci-dessous sont majoritairement positives, vous êtes dans un groupe sectaire !

Voici les différentes questions qu'il faut se [»oser :

Q1 : Est-ce que l’on vous demande de ne pas questionner le groupe et ses pratiques sous prétexte que vos dirigeants sont honnêtes, qu’ils veulent votre bien et que vous devez donc leur faire confiance ?

Q2 : Est-ce que l’on vous demande de ne pas chercher à savoir pour­quoi quelqu’un a quitté le groupe ? Ou d’accepter les explications des diri­geants telles : « il est tombé dans le péché » ; « il ne voulait pas vraiment devenir un disciple » ; « son cœur était mauvais » ; « il n’a pas accepté la correction... »

Q3 : Si vous avez eu l’intention de partir, vous a-t-on dit que cette église ou ce groupe était « la seule ou le seul à pratiquer la vérité ?» Vous a-t-on menacé de l’enfer ?


Q4 : Est-ce que l’on met l’accent sur vos manquements ? vous fait-on remarquer que vos performances ne correspondent pas aux exigences du groupe ou de la Bible ?

Q5 : Est-ce que l’on vous cite certaines personnes en exemple pour vous montrer ce que vous devez faire ou ne pas faire ? Ont-ils tendance à dénigrer les autres groupes ou églises et à vanter la vôtre ?

Q6 : Vous fait-on des remarques sur votre comportement, par exemple, sur votre manière de saluer des gens ? Vous reproche t-on votre manque d’empressement à rendre service à un responsable ou un membre du groupe ? vous dit-on que votre soumission dépend de l’état de votre cœur ?

Q6 : Essaient-ils de vous convaincre de ne pas lire quoi que ce soit de négatif concernant votre groupe ou votre église ? vous recommandent-ils de ne lire aucune critique qui leur est adressée pour votre propre protection spirituelle ?

Q7 : Vous recommandent-ils de participer à toutes leurs activités ? Remettent-ils en question votre engagement ou votre spiritualité si vous ne participez pas ?

Q8 : Avez-vous le sentiment que l’on vous manipule subtilement par des phrases telles que : « un vrai membre ou chrétien respecte l’idéologie du groupe ou de son église » ou « si tu suivais vraiment jésus, tu comprendrais que ce que je te dis est juste » ou encore « les chrétiens ou membres de notre groupe obéissent aux supérieurs sans discuter »

2) Faites tout particulièrement attention aux signes suivants :

>    Avez-vous remarqué une tendance à flatter les gens, à leur dire « à quel point ils ont des talents ? etc. »

>    Les inconnus vous traitent-ils immédiatement comme des vieux amis ?

>    Lorsque vous questionnez l’historique du groupe ou le groupe lui- même, les réponses sont-elles vagues, évite-t-on de vous répondre en vous disant que vous comprendrez plus tard ?

>    Vous demande-t-on de passer par un programme de formation avant de vous permettre de devenir membre ou chrétien ? Cherche-t-on à vous faire accepter les objectifs du groupe ou de l’église ?


> Cherchent-ils à diviser les familles au lieu de les unir ? enseigne-t- ils que l’on ne peut pas devenir un vrai chrétien si l’on ne fait pas parti de leur groupe église ?

Que faire, lorsqu’on vous incite à vous joindre à un groupe douteux ?

Dites que vous n’êtes pas intéressé. Ne vous laisser pas impres­sionner par leurs manœuvres et leurs appels téléphoniques. Dites-leur que vous voulez prendre le temps de réfléchir, et de contrôler leurs enseigne­ments, avant de vous engager.

S’ils continuent à faire pression sur vous pour que vous veniez à leurs réunions, ou pour accepter leur programme de formation, refuser ca­tégoriquement, et sachez que c’est un mauvais signe !

Si vous êtes déjà engager, partez le plus vite possible. Plus vous tarderez à partir, et plus cela vous sera difficile surtout si vous êtes un étu­diant intelligent.

  1. Vous devez connaître vos droits

Votre premier droit est celui de poser des questions, beaucoup de questions ! Demandez en particulier à quelle organisation votre groupe ou votre église est affilié.

Etudiez de près l’histoire de ce groupe et de ses responsables. In­téressez-vous aux personnes considérées comme des modèles, et aux personnes dont ils apprécient les enseignements spirituels. Quels sont les livres qui les influencent ?

Etudiez de près les doctrines qui vous sont enseignées, les croyances fondamentales, la philosophie de ce mouvement, bref, cherchez à tout savoir.

Enfin, cherchez à savoir pourquoi certains ont quitté le groupe ou l’église. Y-a-t-il une loi de silence à leur sujet ? avez-vous toute liberté de parler aux anciens membres de votre groupe ? Si cela n’est pas permis, vous disposez là d’un indice important caractérisant une secte.

Demandez comment les membres du groupe passent leurs loisirs et avec qui.


Enfin, Prenez le temps de prier Dieu pour qu’il vous dirige et vous donne toujours l’amour de la vérité, et le discernement de son esprit, afin d’éviter de tomber dans une secte ou de pouvoir en sortir quand nous y sommes ! Qu’Il nous donne des avertissements nécessaires et nous montre si nous devons joindre une église, un groupe ou pas.

Les critères qui nous permettent de reconnaître une secte

1) Le recrutement. La secte cherche à capturer l’individu en utili­sant ses points faibles du moment. Elle séduit par des promesses et des techniques d’accrochage3. Elle avance un cachant sa véritable identité. Elle trompe en organisant des conférences sur des thèmes attractifs, mais qui ne servent en fait qu’à repérer ses victimes.

  1. L’endoctrinement

La secte privilégie le groupe au dépens de l’individu, la magie au dépens de la science, et endoctrine la personne au point qu’elle pense, vise ou fasse quelque chose, qu’elle n’aurait fait ni spontanément, ni après ré­flexion. Le mimétisme du groupe remplace toute analyse critique et remise en question. Les adeptes sont progressivement immergés dans un langage ésotérique ou pseudo-scientifique. Le guru, les lieux de réunions, les rites ont des noms mystiques.

  1. Rupture avec ses attaches traditionnelles ou familiales

Les relations entre les personnes tournent autour des émotions et des sentiments. Le nouveau membre ou adepte à l’impression que le groupe le comprend bien, qu’il est introduit dans un milieu épanouissant, enrichissant et sécurisant qu’ils cherchaient depuis longtemps sans le sa­voir. Il va petit à petit se consacrer de plus en plus à la secte et rompre avec ses attaches habituelles (famille, milieu social, collègue de travail, etc.) Il peut en arriver au point de considérer la secte comme plus impor­tante que sa propre famille, et ne s’occupe plus de ses proches, il devient alors captif et finit par prendre la secte pour référence unique de sa vie et suivre le guru enfin retrouvé. Il devient vulnérable, sans conscience mani- pulable près à exécuter n’importe quel ordre de son guru.

  1. 4)L’enfermement. Une secte est fermée : on ne peut pas y entrer librement, et on ne peut pas non plus en sortir sans qu’il y ait de fortes pressions, intimidations ou menaces de représailles. Les réunions ne sont pas ouvertes au public. Tout contact avec l’extérieur (familles, amis, lecture

 

de livres censurées, etc.), est interdit parce qu’ils risqueraient de dévelop per un jugement critique. I! peut même être interdit de marier en dehors du groupe, de se soigner à l’hôpital en cas de maladie.

  1. Guru, manipulateurs

Toute secte a un guru, c’est-à-dire l’homme ou la femme à qui les adeptes attribuent un pouvoir particulier, qu’ils idéalisent. Il exerce sur eux une dictature de conscience et une déstabilisation mentale. Les gens ne peuvent plus décider par eux-mêmes les choses de leur vie quotidienne ou les grandes décisions. La secte peut même organiser les mariages. Cer­tains des adeptes manipulés accepteront au stade suprême et deviendront manipulateurs.

  1. Asservissement Financier

Une secte sert souvent à l’enrichissement de certains respon­sables, avec des financements plus ou moins occultes. Pour en devenir membre ou suivre des cours, il faut payer parfois de fortes sommes, ou devenir redevable d’une dette qui servira à maintenir la dépendance. La paix intérieure et l’épanouissement ne sont réalisables qu’au moyen de stages, sessions, séminaires qui exigent toujours plus de temps d’efforts et d’argent. Il y a toujours des degrés supérieurs d’initiations programmées pour l’avenir.

  1. 7)Identité cachée. Les responsables d’une secte sont parfois diffi­ciles à identifier, et ils ne veulent pas se déclarer officiellement.
  2. 8)Affaire de mœurs. Très souvent, les sectes sont mêlées à des histoires de moeurs, impliquant des responsables (homosexualité, pédophi­lie, inceste, viol, entretien des rapports sexuels avec ses propres enfants, sa propre mère...bref les différents membres de sa famille).
  3. Conception de la vérité, exclusion

Les adeptes d’une secte pensent qu’ils détiennent la vérité, qu’ils sont les seuls à l’avoir, et s’isolent du reste de la société. Seule une minorité d’adeptes est sauvée, tous les autres sont des hérétiques.

  1. Marginalité

Une secte se marginalise, elle n’a pas de relations avec les autres mouve­ments, ou si elle s’implique dans la vie sociale, c’est pour recruter des nou­veaux adeptes. Elle a un discours plus ou moins antisocial.

  1. Idéologie pernicieuse, doctrine

L’idéologie d’une secte part d’une religion classique, mais elle y ajoute des spécificités, des rites qui sont propres, des doctrines plus ou moins secrètes. Sous couvert d’une apparence de piété, elle ajoute à la Bible des écrits, des soi-disant révélations supérieures pour la manipuler, en tordre le sens, la déprécier ou même la remplacer. Les sectes nient la justification par la foi seule Jésus-Christ, et rabaissent le Christ à un simple honnête homme, un symbole ou un prophète.

Entrer dans une secte n’est pas un choix bien sûr. Une secte ne di­ra jamais qu’elle en est une, c’est pour cela que de très nombreuses per­sonnes, bien souvent intelligentes et sensées, se font piéger chaque an­née. Personne n’est à l’abri d’entrer dans une secte. Les sectes utilisent de nombreux masques et stratagèmes pour piéger leurs victimes. Elles savent qui et où les exploiter (généralement des personnes en détresse suite à un décès, un licenciement, un accident, une rupture amoureuse, un divorce...)

Comment éviter d’entrer dans une secte en milieu académique ?

  1. Vigilance, toujours de la vigilance !

Une secte pratique la manipulation mentale et détruit une personne sur différents plans (physique, moral, émotionnel, psychologique). Il est très difficile de sortir d’une secte mais pas impossible heureusement.

  1. b)Soyez extrêmement vigilants car les sectes infiltrent de nombreux milieux (écoles privées, grandes écoles de formation publiques, l’armée, le sport, Forums Web... le milieu du travail... la liste est longue, les amitiés avec leurs enfants...)
  2. c)Les sectes recrutent leurs futures adeptes à la sortie des grandes écoles et universités, à côté des agences pour l’emploi, les clubs de gym, les bars, (les jeunes sont une cible idéale pour les sectes).
  3. d)Ne répondez pas aux tests de personnalité dans la rue. Les sectes utilisent ces tests pour mieux recruter leurs futurs adeptes.
  4. e)N’oubliez pas que les sectes peuvent prendre tous les visages : de la gentille dame à la retraite qui vient toquer à votre porte, au jeune homme très poli qui vous demande un renseignement dans la rue...
  5. f)Sans être paranoïaque, rester toujours vigilant. N’hésitez pas à demander de l’aide ou des renseignements auprès des aînés assez avertis.

Rien de tel que les derniers sujets (anciennes épreuves) pour peaufiner ses révisions. CollectionBrain a rassemblé pour vous tous les sujets et les corrigés des examens des années précédentes. A télécharger gratuitement, en toute simplicité et sans modération !

Pour s’y retrouver, c’est simple : ces sujets sont classées par série, par matière et par année. Vous pouvez les consulter et les télécharger autant de fois que vous le souhaitez. Faites-en de vrais alliés dans vos révisions afin de vous entraîner aux épreuves des examens en conditions réelles ! Ne reste plus qu’à se mettre au travail...

    • CEP
    • BEPC
  • BACCALAUREAT C
  • BACCALAUREAT D